La légalité de la cigarette électronique partout dans le monde

La cigarette électronique est un produit encore très nouveau sur le marché. Elle a déjà convaincu des millions de personnes, et ce, partout dans le monde. Cependant, sa situation reste encore critique dans nombreux pays.

Les pays autorisant la vente libre de la cigarette électrique

Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Autriche ont depuis longtemps légalisé la vente libre de la cigarette virtuelle dans leur territoire. Pour le cas des États-Unis, la question de la légalisation a commencé en 2008 lorsque la Food and Drug Administration ou FDA a bloqué à la douane des conteneurs contenant ce type de cigarette. En 2009, la FDA a voulu interdire l’importation de ce produit puisqu’elle le juge nuisible pour la santé humaine. Une poursuite en justice entre la FDA et des importateurs ont eu lieu et les importateurs ont gagné l’affaire. À partir de 2010, ce produit est autorisé aux USA. En ce qui concerne le Royaume-Uni, l’e-cig est légale depuis 2011. Il faut qu’elle porte la mention CE pour pouvoir être vendu en Autriche

Les pays interdisant la cigarette virtuelle

La situation de la cigarette électrique est la même en Belgique, au Canada et en Suisse :  dans ces pays, la vente de la cigarette électrique est interdite. Néanmoins, seul le produit contenant de la nicotine est touché par cette interdiction. L’e-cigarette sans nicotine n’est pas concernée par la loi en vigueur dans ces pays. Pour le cas de la Suisse, cette cigarette sans tabac est considérée comme étant une forme de tabac. C’est pour cette raison qu’elle y est imposable par la taxe sur le tabac. En ce qui concerne l’Australie, son interdiction est due au fait que la nicotine y est considérée comme un poison. Des commerces le proposent en France, mais l’Afssaps ou Agence françaises de la sécurité des produits de santé interdit sa commercialisation en pharmacie

Comments are closed.