La fin de l’impôt sur le tabac pour la cigarette électronique

Jusqu’à la fin de l’année précédente, c’est-à-dire 2011, la cigarette électronique était soumise à la taxation sur le tabac. Ce n’est plus le cas depuis le mois de décembre dernier. La majorité des parlementaires ont opté pour la suppression de cette taxe. En effet, la cigarette électrique a eu 90 voix sur 151

Qu’est-ce que l’impôt sur le tabac ? Et pourquoi l’a-t-on supprimé dans le cas de l’e-cig ?

Le Conseil des États a voté pour la suppression de l’impôt sur le tabac imposé sur la cigarette électronique depuis son autorisation en France. En fait, la taxe sur le tabac est un pourcentage dû à l’État sur le prix de vente de tous les produits de substitution au tabac. Elle a été créée en 1996. La cigarette virtuelle en est un exemple, plus précisément celle à cartouche jetable. Cette taxe était fixée à un taux un poil plus bas que celle tirée de la cigarette à tabac. Les autres moyens de sevrage anti-tabac ne subissent pas cette taxe. Cette suppression met donc la cigarette électrique au même rang que le patch et la gomme à mâcher

Les inquiétudes des scientifiques

Les partis écologiques et sociaux comme le PBD, les Verts et le Conseil fédéral adhèrent parfaitement aux pensées de certains scientifiques. Ils font surtout partie des sceptiques face à ce renoncement à l’impôt au tabac. Pour eux, l’abandon de cette taxe n’est pas la meilleure solution pour continuer la lutte anti-tabac. Au contraire, cela peut inciter les fumeurs à se mettre au vapotage alors que cette pratique présente aussi de nombreux risques pour la santé de l’homme. Effectivement, même si l’e-cig ne contient pas de tabac, on y trouve quand même un produit très addictif qui n’est autre que la nicotine. C’est un point à ne pas oublier

Comments are closed.